Cabinet de psychologie clinique et d'anthropologie
Cabinet de psychologie clinique & d'anthropologie
+33 (0) 629 145 433

Le cabinet

Bienvenue au cabinet de Psychologie et d’Anthropologie, pour une psychothérapie ou pour des consultations.
Consultations possibles en français, espagnol ou portugais

Déplacements possible vers:

  • Paris (75)
  • Haut de Seine (92)

Mes Tarifs : Psychothérapie 60€/Heure

Consultations par Skype 40 €/Heure

Pourquoi consulter un psychologue clinicien ?

Il peut arriver à tout le monde, à tout âge, un jour ou l'autre d'éprouver des problèmes d'ordre psychologiques. Ainsi, comme on consulte un médecin pour soigner une maladie, on peut avoir besoin de voir un psychologue pour aider à solutionner un problème, qu’il soit personnel, conjugal, familial, professionnel, social, ou en rapport avec une maladie.

Par exemple, pour travailler sur des problèmes tels que : l’altération de l’estime de soi, la timidité, les peurs, les angoisses, le stress au travail, la place dans la société, les phobies, le trouble panique… Quelque soit la gravité du problème, il est parfois difficile de s’en sortir seul et par ailleurs, on a besoin d’être aidé par une personne compétente, extérieure, sans jugement et sans a priori.

Le psychologue clinicien va aider le patient à trouver les causes (anciennes ou récentes) et à soigner ce qui le gêne, le bloque, le fait souffrir, ou l’entraine vers des divers problèmes plus graves, tels que : la dépression, les troubles du sommeil, les problèmes alimentaires, les addictions, etc.

L’intervention du psychologue est variable, elle peut parfois se faire en une ou deux consultations, mais dans certains cas, il est nécessaire d’entreprendre une psychothérapie qui peut durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

La prise en charge en psychothérapie

a votre écoute

Lors de nos premiers entretiens, ensemble nous hiérarchisons et priorisons les problèmes à traiter, et établissons les techniques que nous utiliserons pour aboutir à des résultats rapides et profonds.
Pour un meilleur suivi, je reste disponible en dehors des consultations pour vous apporter le soutien nécessaire


En savoir plus sur la psychologie et anthropologie

Articulation entre la psychologie et l'anthropologie

La liaison entre la psychologie et l'anthropologie remonte aux premières décennies du XXème siècle. Géza Róheim (1891-1953), américain d'origine hongroise, ethnologue et psychanalyste, est le premier à construire une articulation théorique entre la psychanalyse et la culture. Róheim est considérée comme le père de l'anthropologie psychanalytique.

Puis, c'est le tour de Georges Devereux (1908-1985), hongrois, anthropologue et psychanalyste : il fonde l'ethnopsychanalyse. Georges Devereux approfondit scientifiquement l’interface entre l'individuel et le social et propose une complémentarité entre psychanalyse et anthropologie qui deviendra un modèle de recherche.

Actuellement plusieurs praticiens, écoles et universités partagent les questions liées à la rencontre entre psychologie et anthropologie ; tout particulièrement en ce qui concerne les relations entre l'anthropologie médicale et la psychiatrie ; l'attention donnée à l’analyse de la maladie mentale, dans le but de mettre au jour les pathologies propres à une culture spécifique et de prendre en compte l'univers de croyances et les soins traditionnels y afférents. L'approche de ces professionnels met en évidence des fonctions et processus propres de l'être humain en considérant leurs déterminants biologiques, sociaux et culturels.

Ainsi, les deux disciplines se complètent. L'anthropologie apporte à la psychologie la dimension culturelle, dans le sens de la compréhension des processus culturels et des relations de l'être humain à sa culture d'origine, ainsi qu'à celle d'accueil, quand c'est le cas. De son côté, la psychologie et les neurosciences apportent à l'anthropologie, leurs contributions dans la mesure où les processus cognitifs, psychosociaux et neuropsychologiques affectent la culture et où les cultures dépendent des processus mentaux des êtres humains qui s'y reconnaissent.